Les Sibériens ont des poils mi-long. Ils font partis d'un groupe qu'on appelle "Chats de forêts". (A noter qu'il n'y a aucun chat purement "de forêt", car pour les Sibériens, dans la taïga sibérienne ou ailleurs dans le Nord de la Russie, la couche de neige de plus d'un mètre et le gel sévère qui l'accompagne sont tous deux très défavorables à la réussite de la chasse des petits carnivores.) Aux dires des Russes, ce sont des descendants du chats sauvages (le Felis Silvestris Caucasica) croisés avec des chats domestiques et cela se serait fait naturellement. Cette race se serait formée avec les chats des colons de Transcaucasie et d'Iran arrivés dans cette zone en Sibérie du sud pour se sédentariser, mais ce qui est sûr c'est que la race du Sibérien s'est formé au cours de siècles par une forte pression de sélection en vertu de conditions climatiques difficiles.
Le chat sibérien est célèbre pour sa santé très robuste et son caractère accommodant: une force tranquille, avec généralement un caractère "chat-chien". Ils s'entendent bien avec d'autres chats, chiens, lapins, poules et s'attachent beaucoup à leur propriétaire. Très bons compagnons qui aiment vivre en groupe. Ce sont des chats incroyablement intelligents, fervents chasseurs, puissants, agiles et sûr d'eux.
Le chat sibérien est arrivé en Amérique du Nord en 1990, via la chatterie Starpoint. L'élevage des SIB n'a débuté dans le reste du monde seulement à partir de là.
Les mâles peuvent peser de 5 à 8 kg et les femelles, qui sont beaucoup plus petites, font entre 3 kg et 6 kg. Au printemps, ils perdent leur épaisse fourrure d'hiver pour celle d'été, beaucoup moins fournie.
Il existe 2 lignes de Sibériens : les Traditionnels et les Néva Mascarades.